LA DSI POUR QUOI ? POUR QUI ?

La DSI est une Démarche de Soins Infirmiers à l’infirmière libérale. On vous rappelle le principe…

Qu’est-ce que la DSI ?

La Démarche de Soins Infirmiers est un processus qui permet d’assurer une prise en charge globale du patient dépendant, en différenciant les besoins en soins infirmiers des besoins en aide à la vie quotidienne, dans le but de le maintenir à domicile.

Le plus souvent, c’est l’infirmière qui est à l’initiative de la création de la DSI, lorsqu’elle juge qu’il y a un besoin chez le patient de soins relevant du rôle propre (soins d’hygiène, gestion médicamenteuse, prévention, éducation, surveillance…). C’est cependant le médecin qui constatera que le patient nécessite l’intervention d’un IDEL et qui prescrira la DSI. Alors pourquoi faire une DSI ? Parce que tous les soins qui la composent ne sont pas prescrits par ordonnance du médecin, et donc pas cotables tels quels. En réalisant une DSI, l’infirmière est payée pour une prise en charge globale du patient, grâce à des forfaits de soins.

La DSI est une démarche importante puisqu’elle implique pour l’IDEL de poser un diagnostic, définir des objectifs de soins et déterminer les actions à mettre en place pour les atteindre.

Qu’est-ce qui est inclus dans une DSI ?

– L’observation et analyse du patient,
– Le diagnostic infirmier,
– La détermination des objectifs de soins,
– La rédaction de la DSI,
– La mise en oeuvre d’un programme d’aide personnalisée,
– La séance de soins infirmiers qui comprend l’ensemble des actions de soins liées aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie, visant à protéger, maintenir, restaurer ou compenser les capacités d’autonomie de la personne.

ATTENTION :  Une DSI ne peut être créée dans le seul but de faire prendre en charge des actes hors nomenclature (tels que la pose de bas ou bandes de contention, instillation de collyres, …).

Quelles étapes pour mettre en place une DSI ?

1- Demander au médecin, s’il ne l’a pas déjà établie, le cerfa n°12102*1 – Démarche de soins infirmiers prescription en argumentant quels soins seraient nécessaires. Le médecin peut aussi laisser au domicile du patient une prescription manuscrite avec simplement marqué  » DSI  » ou  » Faire une DSI « .

2- Après observation et recueil des données, mettre en place des diagnostics infirmiers selon l’appréhension des problèmes de santé rencontrés.

3- Poser le diagnostic infirmier, les objectifs de soins, les actions à mettre en place.

4- Demander à votre conseiller dédier VitalFact de vous éditer le cerfa n°12103*01 – Démarche de soins infirmiers, qui est la démarche initiale, et qui n’a pas besoin d’être tamponnée et signée par le médecin.

5- Adresser les cerfa à la sécurité sociale afin d’avoir un accord de prise en charge par l’assurance maladie.

En cas de renouvellement, c’est le cerfa n°12104*01 que vous devrez établir.

Quelle cotation pour la DSI ?

Les principaux actes prévus dans la DSI sont :
– AIS 3 = séance de soins infirmiers d’une demi-heure
– AIS 3.1 = mise en œuvre d’un programme d’aide personnalisée pour le maintien d’un patient dans son cadre de vie
– AIS 4 = séance hebdomadaire de surveillance clinique infirmière

Les cotations pour l’établissement d’une DSI sont :
– DI 1.5 = élaboration de la première démarche de soins infirmiers
– DI 1 = élaboration des démarches de soins infirmiers suivantes

Quelles sont les principales règles à savoir ?

– Un AIS 3 est limité à 4 par jour maximum par patient,
– Un AIS 3 correspond à une séance de 30 minutes de soins,
– Un AIS 3 à taux plein peut se cumuler avec seulement les perfusions, les pansements lourds et complexes et le PRADO (coté AMI 5.8).

– Une DSI a une durée de validité de 3 mois,
– Une DSI peut être renouveler jusqu’à 5 fois par an et par patient,

– Un AIS 4 par semaine maximum (cette cotation n’a pas lieu d’être lorsque vous dispensez des AIS 3 ou AIS 3,1 ou tout autre acte incluant une surveillance et observation d’un patient à domicile).

↓
↓