DANS UN FUTUR PROCHE… LE BSI

Le Bilan de Soins Infirmiers (BSI) est l’une des avancées majeures de l’avenant n°6 à la convention nationale. Son objectif est de faire évoluer progressivement les conditions de tarification des soins réalisés auprès des patients dépendants en prenant mieux en compte la charge de travail de l’infirmier et le niveau de complexité de certaines prises en charge.

Un BSI en quatre rubriques

Le BSI contient quatre rubriques :
– le bilan de situation et l’environnement du patient,
– la démarche diagnostique et le plan de soins,
– la coordination avec les autres professionnels de santé et les services médico-sociaux,
– enfin, les remarques éventuelles que l’infirmier souhaite porter à l’attention du médecin.

Le volet médical de ce bilan permet, à l’aide d’une grille de scores (permettant d’évaluer la douleur, le risque d’escarre ou encore la dénutrition, par exemple), d’une liste de diagnostics et d’interventions infirmières (en termes d’alimentation, de mobilité, de douleur, d’hygiène, de respiration de fonction cardiovasculaire, de traitement, de soins éducatifs et de soins relationnels) ainsi que d’un algorithme, de traduire la charge en soins requise en un forfait. Cet algorithme a été élaboré suite à l’expérimentation menée par douze CPAM sur le BSI, en 2017.

Une mise en œuvre échelonnée

Le BSI et le nouveau mode de facturation associé seront mis en place en quatre étapes :
à compter du 1er janvier 2020, il sera mis en œuvre pour les seuls patients âgés de 90 ans et plus,
– à compter du 1er janvier 2021, il s’élargira aux patients âgés de 85 ans et plus,
– à compter du 1er janvier 2022, il intégrera les patients dépendants de 78 ans et plus,
– à compter du 1er janvier 2023, il pourra être généralisé à l’ensemble des patients dépendants. Dès lors, la DSI n’existera plus.

Cette généralisation sera toutefois conditionnée à une évaluation régulière du dispositif.

dans-un-futur-proche-le-bsi-vitalfact-la-facturation-librale
↓
dans-un-futur-proche-le-bsi-vitalfact-la-facturation-librale
↓