LES IDELS ONT DU TALENT… PIERRE, AMOUREUX D’UNE REINE

Parmi nos clients qui nous font confiance au quotidien pour leur facturation d’infirmiers libéraux, nous avons Pierre. Pierre est infirmier libéral dans la région de Rouen et depuis maintenant presque 6 ans il nous confie sa facturation de libéral pour que lui, se consacre à sa reine !

Après notre appel à talent paru dans la dernière newsletter VitalFact, j’eus un appel de Pierre qui me dévoilait sa passion pour les abeilles.

Pierre, à ses heures perdues est apiculteur… ou devrions-nous dire, Pierre est apiculteur et, à ses heures perdues est infirmier libéral. L’histoire ne le dit pas, mais en tout cas ce qui est sûr, il est passionné et pour cause… je vous raconte 😉

A 16 ans, Pierre voit sa première ruche chez un ami dont le père est apiculteur. Déjà très intéressé par la nature en général, il va lui poser de nombreuses questions sur le fonctionnement d’un essaim et la vie secrète des abeilles. Content de rencontrer un jeune intéressé, le Papa en question l’emmène ouvrir une ruche et voir, de plus près, ce qui s’y passe.

C’est à ce moment-là qu’il fut piqué par la passion, comme il dit.

Ils ne se sont, alors, plus jamais quittés. Après une première saison de récolte chez cet apiculteur, il repart avec sa première ruche et son premier essaim qu’il gère seul dans le jardin de ses parents grâce à ses conseils avisés et son aide précieuse. Ce ne fut, là, qu’un début !

Depuis, il partage son temps avec elles selon le temps qu’il a leurs consacrer dans sa vie entre ses études, sa femme, ses enfants, la rénovation de sa maison et son métier professionnel… il y a donc eu un va et vient de ruches dans son jardin mais il leur est toujours resté fidèle.

Il nous confie que c’est une activité très physique et très chronophage. Il ne faut pas avoir peur des piqûres et des déconvenues (les récoltes sont très dépendantes de la météo et parfois il ne récolte rien !). Ce qui lui plait le plus c’est que les abeilles sont des insectes et par conséquent il ne peut les dresser ni même les domestiquer mais par contre il sait les guider, les aider et les bichonner pour qu’elles aient un meilleur rendement.

Dans tous les cas, elles font que ce qu’elles veulent et il faut accepter qu’elles aient une connaissance de la nature bien plus élaborée que la nôtre… syndrome de la grosse tête impossible. C’est lui qui le dit !

Malgré tout, il reste passionné.

Aujourd’hui, il compte entre 25 et 30 ruches et produit entre 15 et 25 kg de miel par ruche et par récolte. Il continue de multiplier les colonies pour pouvoir remplacer les moins performantes pour devenir, pourquoi pas un jour, autant apiculteur qu’infirmier.

Nous lui souhaitons…..

les-idels-ont-du-talent-pierre-amoureux-d-039-une-reine-vitalfact-la-facturation-librale
↓
les-idels-ont-du-talent-pierre-amoureux-d-039-une-reine-vitalfact-la-facturation-librale
↓